Un jardin pédagogique et culturel

DSC09169

Ce serais le plus grand jardin partagé de la Ville de Lyon, redonnant vie à une friche de 1600 mètres carrées laissée à l’abandon depuis des décennies. Ce nouvel espace vert à vocation collective et pédagogique sera un poumon pour les riverains et un terrain d’expérimentation de pratiques d’agriculture et de compostage sains, durables et éco-compatibles.

Pourquoi un jardin ?

Les jardins partagés sont devenus des éléments incontournables de la responsabilisation citoyenne et du développement durable. Ce sont des lieux intrinsèquement pédagogiques qui à travers l’appropriation et la valorisation de l’espace public, la pratique du compostage et de la permaculture. Ils permettent aux habitants de devenir acteurs de leur cadre de vie, enseignent le respect de l’environnement et cultivent le lien social.

Avec la superficie qu’offre la friche du 33 rue du Bon Pasteur l’agriculture urbaine ne se contente plus d’être d’agrément mais devient vivrière, une union parfaite entre ville et nature.

D’un point de vue pratique :

josephLa bâtisse du 33bis rue du Bon Pasteur est entourée d’un vaste espace verdoyant, une friche arborée de 1650 mètres carrées. La ruche se propose, en accord avec la volonté des riverains et de la mairie de Lyon, d’offrir les moyens logistiques à la création d’un jardin partagé qui devra être le fruit d’une conception partagée et locale. Par ailleurs, le CAUE du Rhône soutient le projet, en proposant de participer à l’étude de pré-programmation de ce nouvel espace vert.

A travers la création d’un potager citoyen, la ruche désire s’inscrire dans une démarche de sensibilisation à l’agriculture urbaine et au tri éco-responsable des déchets humides. L’espace du jardin sera dédié à la création d’un potager et d’un lombricompost. Cet espace offrira également un cadre parfait à des ateliers plein air. Ce projet a rencontré l’avis favorable du passe-jardin, association citoyenne qui regroupe les démarches de jardin partagé sur Lyon. Un groupe d’adhérents de l’association a déjà commencé à travailler à la co-conception du jardin.

Laisser un commentaire